L’invention de la bouteille Isotherme

Pratique et légère, la bouteille isotherme a révolutionné notre consommation et elle fait aujourd’hui partie de notre quotidien au même titre qu’un sac à main ou un téléphone. Elle permet d’emporter notre boisson favorite partout et de conserver sa température initiale toute la journée. Elle a beaucoup évolué au fil du temps : poids, matériaux, praticité et design. Dans cet article nous revenons sur les origines de la bouteille Isotherme, ses évolutions majeures et les innovations techniques exceptionnelles qui nous permettent aujourd’hui de nous désaltérer tranquillement.


L’INVENTEUR FRANÇAIS NICOLAS APPERT

Pour voir apparaître les prémices de la gourde isolante moderne, il faut remonter à l’inventeur français Nicolas Appert (1749-1841) qui fut le premier à mettre au point un procédé de conservation des aliments appelé l’appertisation. Cette technique, il la révèle en 1810 dans son livre “L’Art de conserver pendant plusieurs années toutes les substances animales et végétales » (vous pouvez consulter le document pdf). Elle consiste à stériliser les aliments disposés dans des récipients étanches pour éviter toute contamination extérieure. Des aliments étaient placés dans un grand flacon en verre qui était ensuite refermé hermétiquement avec un bouchon en liège avant d’être plongé dans de l’eau portée à haute température. Ce traitement thermique permettait de détruire les germes et de créer un vide partiel.

Les flacons utilisés par Nicolas Appert ressemblaient à des bouteilles de champagne avec un goulot évasé. Ils étaient dotés d’un verre épais pour résister à la pression interne générée par l’élévation de la température. L’invention d’Appert est un premier pas vers la bouteille isotherme moderne grâce à l’utilisation d’un flacon parfaitement étanche et hermétique mais son objectif était la conservation des aliments et il ne poussera pas plus loin ses recherches. Son nom reste aujourd’hui attaché à l’invention de la conserve alimentaire. Vers 1820, il substitue les bouteilles en verre par des boîtes métalliques dont la caractéristique est d’avoir un couvercle soudé pour assurer une étanchéité parfaite. Sa méthode de conservation avait l’avantage de garder le goût des aliments ainsi qu’une bonne part de l’apport nutritionnel.


1888, LE VASE D’ARSONVAL

Un grand pas est franchi avec le physicien Arsène d’Arsonval (1851-1940), un des plus grands savants français. Il invente un récipient révolutionnaire, le vase d’Arsonval. C’est en 1888 qu’il présente le premier flacon en verre à double paroi à vide intérieur. Bien que nous utilisions généralement la bouteille isotherme pour garder nos boissons chaudes, elle est initialement conçue pour conserver de l’air liquide à très basse température pendant plusieurs jours. Son collègue, le physicien Violle, l’améliore en recouvrant la surface intérieure d’une fine couche métallisée afin de réduire les pertes par rayonnement. Ainsi est né la toute première bouteille isotherme au monde. D’une hauteur de 40 cm et d’un diamètre de 20 cm, ce vase hémisphérique est constitué d’une double paroi argentée très isolante avec vide intérieur.


1892, LE VASE DE DEWAR

L’histoire, écrite par les anglo-saxons, retient principalement le nom du chimiste et physicien écossais Sir James Dewar (1842-1923), qui fut le premier à produire de l’hydrogène liquide, la substance la plus froide jamais produite à l’époque. Pour conserver cette matière cryogénique à très basse température, il construisit des boîtes isolées avec du liège, du foin ou des journaux froissés, mais aucune de ces solutions ne retint suffisamment les liquides. Il découvre alors puis améliore le vase d’Arsonval.

En 1892, il propose sa version du flacon à vide constitué d’une double paroi en verre qui porte son nom, le vase de Dewar. Il se présente sous la forme d’un ballon en verre terminé par un col droit. L’espace étroit entre les deux parois est presque entièrement dépourvu d’air, ce vide partiel empêche la conduction et la convection de chaleur pour une meilleur isolation. Il ajouta de l’argent comme enduit métallique pour empêcher les radiations. Cette invention élimine ainsi toute possibilité de transfert thermique par conduction, convection ou radiation. Il embauche un souffleur de verre professionnel pour fabriquer un ballon plus robuste. En 1898, c’est ce récipient qu’il utilise pour transporter et présenter au monde l’hydrogène liquide.


1904, THERMOS COMMERCIALISE LA 1ÈRE BOUTEILLE ISOTHERME

En 1903, Reinhold Burger, le technicien verrier allemand employé par James Dewar, a le premier l’idée de commercialiser ce produit. Il profite que son employeur n’a pas pensé à faire breveter son invention pour la reprendre à son compte. Il dépose les droits à l’Office impérial des brevets (DRP NO. 170057) et les fait valoir dans 115 pays. L’écossais lui intente un procès mais n’a pas gain de cause. Reinhold Burger et son partenaire Albert Aschenbrenner apportent des améliorations notables et modifient la forme et pour en faciliter l’usage et l’entretien. Ils ajoutent un boîtier métallique stable et léger pour protéger le récipient en verre à double paroi; ils adjoignent également une tasse qui coiffe la partie supérieure de la bouteille afin de pouvoir boire sa boisson à tout moment. Il ne leur reste plus qu’à donner un nom à leur bouteille à vide. Ils organisent un concours et parmi les différentes propositions reçues, ils retiennent le nom de Thermos (dérivé du mot grec Thérmé qui signifie “chaleur »). Et c’est ainsi qu’en 1904 la société allemande commercialise pour la première fois cet objet ménager sous le nom Thermos. Le produit remporte un succès mondial et Burger reçoit en 1909 le prix de la Meilleure Invention.

Vers 1920, Icy Hot Bottle & vers 1924 Thermos Jumbo Jug, un récipient isolé de la taille d’un gallon

Un homme d’affaires américain, William B Walker, rencontre Reinhold Burger lors de son voyage à Berlin. Il obtient les droits d’exploitation pour les USA et fonde en 1907 la société américaine Thermos Bottle Company. Dans la période d’après-guerre, le bouchon en liège (présent sur toutes les bouteilles depuis Dom Pérignon) est remplacé par un bouchon en plastique. La dernière étape majeure du développement de la bouteille isotherme intervient avec la présentation en 1966 de la première bouteille à vide en acier inoxydable par Thermos. Ce matériaux beaucoup plus solide et léger que le verre rend la bouteille isotherme incassable et facile à transporter. Elle devient le compagnon indispensable des pique-niques et des randonnées.


Et aujourd’hui ?

En consultant notre Guide Top 5 des meilleures bouteilles Isotherme 2019, vous verrez l’évolution étonnante de ces bouteilles tant sur la praticité que sur la fiabilité et le design…

Zojirushi SM-SC60 600 ml
Derrière son design compact et léger, cette bouteille isotherme en acier inoxydable offre des performances de rétention de la chaleur exceptionnelles et une praticité incomparable

Klean Kanteen Isotherme Classic 800 ml
La bouteille Klean Kanteen est une bouteille isolante à double paroi sûre, saine et écologique dont la solidité exceptionnelle n’est plus à démontrer.

Hydro Flask Standard 710 ml
Conçue en acier inoxydable 18/8 alimentaire, l'Hydro Flask Standard offre un design aboutit et des qualités d'isolation puissantes. Elle convient pour tout type de boisson, chaude ou froide.

Laken Thermo Futura 750 ml
L'élégante bouteille isotherme Futura de Laken en acier inoxydable est un grand classique. Elle est particulièrement fiable et robuste en plus d'offrir une très bonne isolation thermique.

Super Sparrow Standard 750 ml
La Super Sparrow offre des performances étonnantes et conserve vos boissons à bonne température en toute sécurité. Elle est proposée avec des accessoires à un tout petit prix.

Sources et références de cet article

Nicolas Appert, L’Art de conserver pendant plusieurs années toutes les substances animales et végétales (Fichier PDF), 1810
Docteur P. Vayre, Docteur Jacques Arsène d’Arsonval (1851-1940) : De la biophysique à l’Académie de chirurgie (fichier PDF), Académie Nationale de Chirurgie, 2007
Les amis de la maison et du musée d’Arsonval, Adasonval (Fr)
Wikipedia, James Dewar (Fr)
BBC, A History of the World, Dewar vacuum flask (Eng)
Thermos, History of Thermos (Eng)

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Copyright © 2019 Bouteilles Isothermes